Nutrition santé

 
Une alimentation variée et équilibrée, associée à une activité
physique régulière, constituent des facteurs essentiels pour la santé. 
 
L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Ministère de la Santé
à travers le Programme National Nutrition Santé (PNNS), recommandent 
de manger du poisson au moins deux fois par semaine, pour un meilleur 
équilibre alimentaire.
 
En effet, les poissons et crustacés recèlent des trésors pour notre santé.
 
 
 
Les bienfaits nutritionnels 
des poissons et crustacés
 
Protéines
Les poissons et crustacés sont riches en protéines (15 à 25 % selon les espèces). Ces protéines sont indispensables à la construction et à l’entretien de nos muscles.
 
Acides gras Oméga 3
Les fameux oméga 3 sont des acides gras poly-insaturés qui contribuent au bon fonctionnement du système 
cardio-vasculaire. Ils sont qualifiés d’"essentiels", c’est à dire que notre corps est incapable de les fabriquer : notre alimentation doit donc nous les apporter. Les poissons gras, comme le saumon ou la sardine, sont source d’acide gras oméga 3.
 
Minéraux et Oligo éléments
Les poissons et crustacés fournissent des quantités appréciables de minéraux :
         • Du fer, qui joue un rôle essentiel dans les mécanismes de respiration cellulaire 
         • Du phosphore, composant essentiel des os ;
         • De l’iode, élément important pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde.
         • Du zinc et du cuivre, qui jouent un rôle vital pour l’organisme ;
         • Du calcium, certes concentré dans les arêtes, mais présent aussi dans la chair.
 
Vitamines
Les  poissons et crustacés contribuent aussi à couvrir nos besoins en vitamines, qu’ils soient frais, surgelés 
ou en conserves. Ils renferment beaucoup de vitamines du groupe B (B1, B2, B6, B12). Les poissons gras  sont riches en vitamines A, D et E. On retrouve surtout de la vitamine B12 dans les crustacés.
 
 
 
 
Côté Minceur
 
Champions des menus basses calories, les poissons sont recommandés dans la plupart des régimes. Que l’on opte pour les "maigres" (moins de 3 % de lipides : colin, cabillaud, lotte…), les "demi-gras" (pas plus de 6 % de lipides : rouget, flétan, turbot…), ou les "gras" (un peu plus de 10 % de lipides : saumon, hareng, …), la plupart des poissons apportent entre 90 et 130 kcalories pour 100 g.
 
Le poisson est vraiment à privilégier dans vos repas si vous surveillez votre ligne, si vous voulez garder votre poids de forme ou tout simplement si vous voulez manger léger.
 
 


réseaux
partager